Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Histoire > Que s’est-il passé ce jour-là ? Par A.D.
Publié : 3 mai
Format PDF Enregistrer au format PDF

Que s’est-il passé ce jour-là ? Par A.D.

Ce 5 Mars 2019 cela a fait 66 ans que Joseph Staline est mort.

Retour sur le dictateur le plus malfaisant de l’URSS (actuelle Russie)

Joseph Staline, de son vrai nom Joseph Vissarionovich Djougachvili qu’il changea en 1912 en prenant son pseudonyme Joseph Staline (« Homme d’acier ») est né le 21 décembre 1879 à Gori en Géorgie. Il est connu pour avoir combattu les nazis mais aussi pour avoir mis en place un régime totalitaire.

Son ascension est fulgurante : il naît d’un père cordonnier et d’une mère serveuse. Il il était destiné, selon ses proches, à la prêtrise et va pourtant arriver à la tête d’une des deux plus grandes puissances de l’époque, et jouer un rôle crucial de la guerre froide.

Joseph Staline arrive au pouvoir suprême en 1924. Sa technique pour gagner face à ses ennemis ? Elle est très simple, les éliminer ! C’est ce qu’on appelle les grandes purges dont la première commencera en 1936, toutes les personnes juste soupçonnées d’être contre Staline ou dénoncées étaient envoyées aux goulags sans procès ni enquête. Beaucoup disent donc que Staline à son arrivée au pouvoir est entré dans une paranoïa dans laquelle il pensait que tout le monde voulait le tuer. Ainsi Staline va perdre de grands généraux au milieu des années 30 qui auraient pourtant été d’une grande aide lors de la seconde guerre mondiale.

Un autre exemple est celui de Sergei Korolev qui était le patron du programme spatial soviétique. Lors de son emprisonnement au goulag en 1938, il se fit briser la mâchoire et il mourut en 1966 d’une complication chirurgicale lors d’une opération (les tuyaux sensés l’aider à respirer pendant l’opération ne pouvaient pas passer à cause de sa mâchoire trop endommagées) .Sans sa perte, les Soviétiques auraient peut-être marcher sur la lune. (et avant les Américains). Mais Staline ne réservait pas ce sort qu’aux grands hommes, le peuple aussi souffrait de Staline (goulags, famine et indifférence du gouvernement…) . Entre 1937 et 1938 près de 700 000 personnes furent exécutés par Staline car elles étaient « des ennemies du peuple ».

Joseph Staline subit une attaque cérébrale le 1er Mars 1953. Ses conseillers n’accepteront qu’un médecin vienne soigner Staline que 24h après (de peur que le médecin tue Staline. Malgré ses efforts, Staline resta inconscient, son cœur s’arrêta et Staline fut déclaré mort le 5 Mars 1953 à 6h du matin. Ainsi s’acheva l’une des pages les plus sombres de l’URSS mais pas la Guerre Froide pour autant...